Comment choisir sa véranda ?

Comment choisir sa véranda ?

Comment choisir sa véranda ?

Vous projetez d’agrandir votre maison en faisant construire une nouvelle véranda ? Face à l’offre pléthorique sur le marché, vous avez énormément de mal à faire votre choix ? Plusieurs éléments sont à prendre en compte afin de faire le bon choix et de réaliser votre projet.

Les démarches à suivre

Avant de vous pencher sur le modèle de votre nouvelle pièce gorgée de soleil et son usage, vous devez d’abord définir l’endroit où cette dernière sera installée et les dimensions qu’elle aura. La surface qu’occupera cette nouvelle pièce habitable déterminera effectivement si cette dernière exige ou non un permis de construire. Votre véranda occupera une superficie inférieure ou égale à 40 m2 ? Une autorisation de travaux, à déposer auprès de votre mairie, suffira. Il faudra néanmoins attendre un délai d’un à deux mois avant de recevoir votre autorisation.

Par contre, au-delà de 170 m2, vous aurez besoin d’un permis de construire avant d’entamer les travaux et de faire appel à un architecte. L’intervention d’un architecte est en effet indispensable surtout si votre véranda, après travaux, fait plus de 170 m2 et si vous souhaitez utiliser et profiter de votre véranda tout au long de l’année dans les meilleures conditions.

Comment choisir sa véranda ?

Un nouvel espace de vie

D’ordinaire, une véranda est destinée à recevoir une pièce à vivre comme une salle à manger ou une salle de séjour. Celle-ci peut néanmoins remplir d’autres fonctions et peut recevoir une chambre à coucher, un jardin d’hiver, une kitchenette, etc. Vous pourrez même installer une piscine intérieure dans votre véranda. Bref, les possibilités sont infinies et détermineront, en fonction de l’usage que vous comptez en faire, les dimensions, l’implantation idéale, la forme et le style qu’adoptera cette nouvelle surface habitable.

L’implantation de la véranda

L’implantation joue également un rôle majeur dans le choix de votre nouvelle véranda, car celle-ci définira l’usage qui lui sera destiné. Parce qu’une véranda est destinée à apporter un maximum de soleil dans une pièce et, par conséquent, vous permettre de réaliser des économies d’énergie, celle-ci trouvera sa place au sud. La pièce captera ainsi tous les rayons du soleil, mais devra néanmoins comprendre une protection solaire.

L’orientation de votre nouvelle véranda sera également définie en fonction de votre situation géographique. Vous habitez dans une région venteuse et pluvieuse ? Orientez votre véranda au nord. Choisissez de la positionner à l’Est si vous habitez dans une région chaude et à l’ouest si vous souhaitez profiter au maximum du soleil dans l’après-midi.

Quel matériau choisir ?

Vous avez enfin déterminé l’usage que vous comptez faire de votre véranda, son emplacement et la surface qu’elle occupera ? Il vous faut à présent choisir parmi les nombreux modèles mis à votre disposition sur le marché. Les vérandas sont disponibles sous différentes formes et conçues dans des matériaux variés.

En portant votre choix sur une véranda en bois, vous miserez sur la durabilité. Proposant une excellente isolation phonique et thermique, le bois est un élément naturel qui sera parfaitement adapté à une grande surface habitable. Ce dernier exige néanmoins un plus grand investissement et un traitement régulier.

Plus répandu dans la construction de véranda, l’aluminium reste un gage de solidité et de confort et s’accorde avec à toutes les formes architecturales. Ne demandant aucun entretien particulier, la véranda en aluminium n’offre cependant pas une bonne isolation thermique. Si votre choix se porte sur une véranda en aluminium, assurez-vous donc que cette dernière soit équipée de ruptures de pont thermique. Moins onéreuse que le bois, la véranda en PVC supportera mieux les chocs. Malheureusement, le PVC ne conviendra pas aux vérandas de grande taille.

Angélique Carpentier

Les commentaires sont fermés.